Accueil > Marché > CES 2018 : notre bilan du salon (en vidéo)
Marché

CES 2018 : notre bilan du salon (en vidéo)

L’édition 2018 du CES vient de fermer ses portes et a été riche en annonces. Nous avons profité de notre dernière journée dans les stands pour vous faire un résumé de ce qui nous a plu, surpris, et déçus… Découvrez la vidéo en fin d’article.

Samsung et Google mettent les moyens

Comme chaque année, Samsung a fait le show sur le plus gros stand du salon. Un gros focus a été fait sur la connectivité de ses produits (avec SmartThings Cloud), et leurs nouveaux écrans que nous avons pu découvrir. Le Flip, un paperboard nouvelle génération nous a particulièrement impressionné lors de notre prise en main.

De son côté Google a attiré toute l’attention avec une omniprésence dans Las Vegas. Que ce soit sur les panneaux publicitaires, le tramway ou dans le salon avec un stand extérieur (qui a pris l’eau le premier jour), une présence sur tous les stands des produits compatibles avec Google Assistant et un petit jeu qui permettait aux visiteurs de gagner des cadeaux de la marque.

Google Assistant CES 2018Les assistants vocaux en grandes stars, la domotique prône l’ouverture

L’an passé, Alexa avait été le gagnant du CES, et cette année c’est Google Assistant qui lui a volé la vedette. L’annonce des Smart Display a été accompagnée de dizaine de nouveaux produits tournant sous Assistant ou le supportant. La mission de Google pendant ce CES était de démocratisé son IA, et le géant semble avoir réussi son coup.

Moins dans la lumière, Alexa a tout de même été un sujet majeur de discussion, et rares étaient les produits connectés annoncés qui n’étaient pas brandés comme Alexa ou Assistant compatibles. Homekit de son côté a été plus discret, même si les constructeurs misent dessus. Une vraie différence par rapport à l’an passé, plus besoin d’une puce spécifique dans les produits, la validation Homekit est désormais purement software, donc plus accessible. Quant à Cortana… Non rien.

Autre thématique majeure pour la maison connectée lors du CES 2018 : l’ouverture et l’interopérabilité des protocoles pour les spécialites de la Smart Home. Tous les acteurs du marché semblent enfin vouloir s’ouvrir, même s’il faudra un peu patienter pour voir si c’est réellement le cas, ou simplement une opération marketing.

Wearables, where are you ?

Alors qu’ils étaient les stars du salon il y a trois ans, on avait déjà pressenti l’an passé un large recul des bracelets et montres connectées. Les maigres annonces (de Garmin et Misfit notamment) de cette année vont dans ce temps. Fitbit, l’un des leaders du marché n’était pas visible avec un espace dédié seulement aux rendez-vous business. Dans la partie Quantified Self, le suivi de la qualité du sommeil concentre les efforts des marques ces derniers mois.

Sommeil Connecté CES 2018Dans le salon, un bel espace du Sands était dédié à cette thématique, avec des matelas, des capteurs, des masques ou des lumières pour mieux dormir. 

La réalité virtuelle a vu de son côté deux annonces importantes avec la sortie du Vive Pro, mais surtout le partenariat majeur entre Oculus, Qualcomm et Xiaomi pour la production de l’Oculus Go, un casque standalone qui aura la mission de conquérir le grand public avec un tarif abordable, et une configuration simple (ni besoin de PC ou de smartphone).

Blackout : la high-tech à l’arrêt pendant 3 heures

Las Vegas a connu deux jours de pluie lors de notre arrivée, et ça a pas mal perturbé le salon. Lors du premier jour, le stand Google a pris l’eau et n’a pas pu être ouvert. Plusieurs stands (dont celui de la Poste) ont dû utiliser des bâches pour éviter les fuites, mais c’est le second jour du salon qui a été le plus touché. Un peu avant midi, une coupure générale de courant a eu lieu dans le Convention Center, le plongeant dans le noir total.

La panne a duré trois heures, et la plupart des visiteurs ont dû patienter à l’extérieur pour des raisons de sécurité. Belle ironie du sort dans tous les cas, ces marques surpuissantes étant complètement démunies sans électricité.

Nividia CESVoitures autonomes : tout le monde veut sa part du gâteau

C’était également l’un des gros sujets du salon. Lyft a notamment assuré des trajets autonomes pour les utilisateurs du salon, et la plupart des constructeurs s’y intéressent aujourd’hui. Ils s’appuient sur des marques tech comme Nvidia, TomTom ou Blackberry pour les capteurs, et les softwares. Il y a quelques années nous nous demandions si le CES n’était pas en train de devenir un salon de l’auto bis, c’était le cas cette année.

La French Tech fait du bruit, mais pas ses startups

L’opération communication du mouvement initié il y a 5 ans par Fleur Pellerin a encore été réussie cette année. Malheureusement, peu de startups sont sorties du lot, et l’aspect politique du mouvement est aujourd’hui indéniable. Le but de la French Tech est-il d’accompagner les startups ou de les utiliser pour servir une communication autour d’un pays innovant et connecté ? Je penche pour la seconde partie…

Les sociétés françaises qui ont eu le plus de couvertures sont plus établies, et pas vraiment dans la mouvance French Tech, je pense notamment à Legrand, la Poste, Netatmo ou Leroy Merlin. On note pour une seconde édition consécutive l’absence de Parrot sur le salon, qui semble s’éloigner lentement mais sûrement du B2C, archi dominé par DJI.

Team Ledger
L’équipe de Ledger

Pour moi, la vraie star française du CES 2018 est la société Ledger, et elle n’était pas dans l’espace French Tech. Si vous vous intéressez de près ou de loin au monde des cryptomonnaies, c’est une marque que vous devez connaître. Ils commercialisent des wallets physiques pour stocker et sécuriser des monnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum. Loin des opérations de communication, ils ont écoulé dans l’année plus d’un million de Ledger Nano S à 69€ pièce. Pas de strass, pas de paillettes, mais du business bien mené, félicitations à eux. Ça fait du bien de voir une société tirer son épingle du jeu sans devoir en faire des caisses pour se faire remarquer.

Cette édition a été riche, et nous avons pris un immense plaisir à vous le faire vivre pour la quatrième fois de l’intérieur. Et vous quelle innovation vous a plu, marqué ou interrogé ? Donnez-nous votre avis en commentaire.

*Bilan à chaud du CES, comme chaque année on vous conseille fortement d’attendre le rapport d’Olivier Ezratty pour avoir une vision de toutes les tendances en profondeur.

38 Partages

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

1 commentaire

  • Je pense qu’Amazon va beaucoup regretter le retard de lancement dans de nouveaux pays, Google est en train de prendre le lead là… #BringEchoToFrance

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire