Accueil > Bracelet connecté > Test Misfit Shine : Mon avis sur ce capteur
Test et avis Misfit Shine, le bracelet connecté
Bracelet connecté Test

Test Misfit Shine : Mon avis sur ce capteur

Jusqu’à peu, la société américaine Misfit Wearables s’était contentée d’une gamme mono-produit, avec le fameux bracelet connecté baptisé “Shine”. Misfit a financé ce bracelet en 2013 via une campagne de crowdfunding sur IndieGoGo. Le succès a été instantané puisque près de 850.000$ ont été collectés sur 100.000$ d’objectif initial. Qu’en est-il réellement de ce bracelet ? Je l’ai testé pour vous, voici mes impressions.

Le Misfit Shine en quelques mots

Pour les moins patients, voici un bref récapitulatif sur le Misfit Shine. Le bracelet se distingue de la concurrence avant tout par deux caractéristiques : tout d’abord son design élégant en forme de médaillon et deuxièmement le nombre d’activités prises en charge : marche, course, vélo, natation, tennis, basket et football. Quand ses concurrents se limitent à la marche / course, on peut souligner ce point du Shine qui finalement permet de vraiment mesurer l’activité physique d’un vrai sportif. En revanche, le Shine ne mesure pas l’altitude, il n’est donc pas en mesure de calculer précisément l’effort fourni et les calories brûlées dans toutes les situations (en particulier si on marche en montagne).

Avec un prix situé au milieu de la fourchette des capteurs d’activité (99.90€ à la Fnac), le Shine mesure en continu les calories brûlées, la distance parcourue, le nombre de pas ainsi que le sommeil. Contrairement à bon nombre de bracelets, il est capable de vraiment être oublié parce que 1/ il est étanche (vous n’avez donc pas besoin de l’enlever sous la douche ou à la piscine) et 2/ il détecte automatiquement le sommeil (pas besoin d’activer le mode nuit lorsque vous vous endormez, ni le désactiver au réveil). Attention cependant à la qualité des données mesurées. Sur une journée testée avec le Jawbone UP24, Misfit a mesuré 20% de pas en plus.

Test Misfit Shine

Ceci dit, voici maintenant le test complet du Misfit Shine à proprement parler.

Contenu de l’emballage

Comme vous pouvez le voir dans l’aperçu ci-dessous, la boite contenant le Misfit Shine est plutôt design, avec tout l’équipement nécessaire pour faire fonctionner le capteur : à gauche, on retrouve le bracelet en plastique dans lequel il faudra placer le capteur circulaire (au milieu de la boite, fixé par un système d’aimant). Il faut reconnaître qu’il n’est pas vraiment travaillé, et que cela donne vraiment envie d’opter pour un bracelet alternatif proposé par Misfit sur son store. Malheureusement, les alternatives proposées sont chères par rapport au produit en lui même : il faudra compter entre 30 et 80€ par accessoire pour porter le Shine, qui lui coûte officiellement encore 120€. Même si le bracelet en plastique n’est pas des plus sexy, il n’en reste pas moins opérationnel. Le capteur tient vraiment bien dedans, il n’y a aucun risque de le perte (cela ne m’est jamais arrivé en 6 mois).

Au milieu en haut de l’image, une pile qui devra être placée dans le capteur rond grâce à un petit clip (droite, en haut) et dont l’autonomie est estimée à 6 mois. Je le porte au poignet depuis maintenant 6 mois, et j’ai du changer la pile une seule fois (au bout de 4 mois). La concurrence se contente d’une autonomie de 7 à 15 jours maximum, c’est donc un vrai avantage.

Contenu de la boite Misfit Shine
Contenu de la boite Misfit Shine

Il faut vraiment être très méticuleux quand on ouvre le capteur rond pour changer la pile parce qu’on peut rapidement abîmer la couche d’aluminium du Misfit Shine. En bas à droite de la boite, il y a un aimant qui offre une autre alternative pour porter le Shine : vous pouvez facilement l’attacher au revers d’une chemise ou le mettre dans une poche de pantalon.

Design et fonctionnalités du Misfit Shine

Comme vous l’aurez très certainement vu, le médaillon est particulièrement design, avec une couche métallique en aluminium qui donne un côté élégant au produit. Il se mettra aussi bien sur le poignet d’un homme que celui d’une femme (contrairement à ses concurrents le Pulse Ox ou Fitbit qui font un poignet beaucoup plus large). Avec une dizaine de couleurs disponibles (argenté, noir, champagne, rouge, rose, …), il y en aura vraiment pour tous les goûts. Evidemment, quand l’un des fondateurs n’est rien d’autre qu’un ancien PDG d’Apple (John Sculley), on comprend rapidement d’où vient ce goût pour les belles choses.

Pour visualiser l’avancement de l’activité physique quotidienne, 12 LEDs sont disposées de manière circulaires. Après avoir tapoté deux fois sur le capteur, l’heure s’affichera, puis l’avancement de l’activité physique (en pourcentage). Il faudra au préalable définir sur l’application mobile votre objectif journalier. Si au début le Misfit Shine avait besoin d’être tapoté 3 fois pour détecter le sommeil ou une activité physique, il est maintenant totalement autonome. C’est un gros avantage face au Jawbone UP24 ou Fitbit Flex qui doivent à chaque fois être activé / désactivé en mode “sommeil” pour mesurer ces données.

Misfit Shine

Enfin, on appréciera aussi le poids du Shine qui est de 9.4 grammes, ce qui est vraiment ultra léger. Quand la concurrence Jawbone, Nike ou Fitbit offre un produit entre 25 et 30 grammes, la différence se fait vraiment ressentir. Le Shine, on le porte et on l’oublie.

Dernier point qui n’est pas des moins importants pour un capteur d’activité, l’étanchéité. Le Misfit Shine est résistant à l’eau jusqu’à 50 mètres. C’est là l’un des rares capteurs d’activité physique à proposer un excellent compromis pour les nageurs. En attendant le Jawbone UP3, aucun autre “grand” concurrent n’est en mesure d’offrir cette fonctionnalité.

Suivre son activité physique sur l’application Misfit

Si le hardware est vraiment de très bon standing, l’application mobile Misfit pêche un peu face à la concurrence. C’est là le point noir de la société, bien qu’on imagine qu’elle travaillera dessus dans les mois à venir. Pour synchroniser les données enregistrées par le capteur et l’application mobile, il faudra tapoter 3 fois sur le capteur rond. Si au début seule l’application iOS était disponible, la version Android est rapidement sortie par la suite. Une fois l’appareil détecté grâce à une connexion Bluetooth 4.0, les informations sont instantanément mises à jour. Personnellement, je n’ai pas eu de problème de détection, cela se fait à chaque fois très rapidement.

L’application est très sommaire, elle se contente d’afficher quotidiennement l’activité physique par tranches horaires (on peut aussi le consulter sur une semaine) ainsi que le sommeil. Pour le sommeil, on distinguera deux phases : profond et léger. Dans les deux cas, il faut glisser l’écran de gauche à droite pour consulter les jours. On peut sans problème remonter six mois en arrière, mais ce n’est pas vraiment très pratique.

Pour ce qui est de l’activité physique, Misfit affiche cela sous forme de points, 1.000 points étant l’objectif à atteindre. Encore une fois, il s’agit d’un cadran circulaire qui affiche l’avancement. En cliquant sur le rond, on peut alors voir une deuxième version de ses performances (cf. seconde image) avec le nombre de pas réalisés, les calories brûlées ou encore les kilomètres parcourus. Pour la journée du 29 août, je l’ai comparé avec mes performances avec le Jawbone UP24. Misfit m’a indiqué 10.094 pas, tandis que Jawbone m’en a indiqué 8.225. La différence est de près de 20%, ce qui me laisse perplexe sur la fiabilité des données Misfit. J’avais fait une comparaison similaire entre le Jawbone et le Withings Pulse O2, et c’était Jawbone qui était 10% plus élevé. Je ne sais pas qui à raison, qui a tort. Mais j’ai constaté que de nombreux internautes ont remis en question le nombre de pas comptés par Misfit, disant que le capteur était peut-être légèrement trop sensible…

Misfit
Aperçu quotidien V1
Application Misfit
Aperçu quotidien V2
Mesure du sommeil chez Misfit
Mesure du sommeil chez Misfit

Outre ces informations, on peut également rentrer manuellement son poids pour contrôler son évolution. Malheureusement, il n’y a pas de graphique pour voir l’évolution sur le long terme. On a l’impression que Misfit a cherché à copier Fitbit et Withings sur la mesure du poids. Sauf que Fitbit et Withings ont une balance connectée, donc ça fait du sens. Chez Misfit, c’est difficile de trouver une explication pertinente.

Suivre son poids chez Misfit
Suivre son poids chez Misfit

La mode étant au “social”, Misfit propose de retrouver ses amis sur l’application. S’il n’y a pas de vrai challenge disponible comme sur le Fuelband de Nike, on peut simplement voir la performance de son entourage (ce que je n’ai pas pu voir, puisque personne n’avait de Misfit…).

Mon avis sur le Misfit Shine

De l’utilisation que j’en ai eu, le Misfit Shine était un bon compromis. Les deux gros avantages du Misfit Shine que je vois sont 1/ son design et 2/ son poids. C’est vraiment un capteur que l’on peut oublier parce qu’il est étanche, et qu’il détecte tout seul les phases de sommeil. On n’a donc vraiment jamais à s’en occuper, si ce n’est pour forcer la synchronisation (tapoter 3 fois). Attention cependant parce qu’il arrive que le Misfit détecte une phase de sommeil parce qu’on est simplement inactif (ex : devant la télévision), et la fiabilité du nombre de pas est remise en question.

Si l’on avait quelques autres reproches à faire, on mentionnerait notamment le prix des accessoires pour le capteur (ex : le collier pour femme qui peut cacher le capteur est presque aussi cher que le produit), mais également l’application mobile qui n’est clairement pas à la hauteur de la concurrence. Face à celle de Jawbone, Fitbit ou Withings, elle a encore beaucoup à apprendre. Elle manque de stimuler les porteurs de Shine à vraiment dépasser des objectifs, voire rivaliser avec ses amis.

Pour ce qui est maintenant du prix (99.90€ à la Fnac), il reste assez correct par rapport à ce qui se fait sur le marché. Avec la version “low cost” baptisée Misfit Flash qui vient de sortir (le capteur est en plastique, mais toutes les fonctionnalités sont les mêmes), on peut être assuré que la start-up américaine va trouver un autre public, encore plus grand.

Misfit Shine
  • Design
  • Rapport Qualité / Prix
  • Compatibilité
  • Performance
  • Application
3.4

L’extrait

De l’utilisation que j’en ai eu, le Misfit Shine était un parfait compromis. De mon avis, les deux gros avantages du Misfit Shine sont 1/ son design et 2/ son poids. C’est vraiment un capteur que l’on peut oublier parce qu’il est étanche, et qu’il détecte tout seul les phases de sommeil. On n’a donc vraiment jamais à s’en occuper, si ce n’est pour forcer la synchronisation (tapoter 3 fois).

À propos de l'auteur

Jean-Guillaume Kleis

Passionné de nouvelles technologies et webmaster à mes heures perdues, cela fait maintenant plusieurs années que je partage mes découvertes sur Stuffi, avec toujours le même plaisir !

1 commentaire

  • Nous avons eu pour NOEL MA FEMME & MOI UNE MISFIT SHINE 2 a chaque randonnée que nous faisons ensemble nous n’avons jamais les memes kilometres comment ce fait il (ca varie au moins de 2 a 3 km
    j’aimerais bien savoir pourquoi
    MERCI D AVANCE

Cliquez ici pour poster un commentaire