Accueil > Marché > Fitbit va utiliser Google Cloud pour communiquer les données de santé aux médecins
Fitbit Versa Homme
Marché Santé - Bien-être

Fitbit va utiliser Google Cloud pour communiquer les données de santé aux médecins

Les objets connectés grand public ne sont que la partie immergée de l’iceberg. L’un des objectifs majeurs de ces capteurs est d’anticiper les éventuels problèmes de santé et de pouvoir améliorer le suivi médical au quotidien. C’est pourquoi Fitbit vient d’annoncer un partenariat avec Google pour accélérer son développement dans la santé connectée.

Fitbit va donc utiliser la nouvelle API Google Cloud HealthCare, une solution de géant de la recherche pour faciliter le stockage et la transmission de données médicales. Alors que Google a commencé ses partenariats avec des acteurs historiques comme Stanford, un partenariat avec Fitbit lui ouvre les portes du B2C.

Le développement du secteur B2B est crucial pour le développement de Fitbit, les dépenses en santé représentant chaque année plus de 3 milliards de dollars, uniquement sur le sol américain. Son concurrent historique, Jawbone, a lui fait un choix encore plus fort en s’orientant à 100% sur le B2B, après l’échec de son approche grand public.

L’idée de ce partenariat est d’intégrer les données de suivi de l’activité quotidienne aux dossiers médicaux électroniques, cela pouvant donner une idée plus précise au médecin sur le mode de vie du patient. Aux États-Unis, les assureurs utilisent déjà ces données pour majorer ou minorer leurs primes annuelles pour les utilisateurs.

À l’heure où les scandales autour des données se multiplient, il faudra que ce nouveau marché soit régulé, et c’est l’une des raisons d’être de l’API Google HealthCare, qui sécurise le processus. Malgré tout, l’une des sociétés les plus puissantes du monde aura dans les mains les données médicales de millions de citoyens, avec toutes les dérives que cela peut entraîner…

Source

26 Partages

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

1 commentaire

  • Bonjour

    Fitbit devrait faire attention à l’heure choix, car pour l’Europe, il faudra que l’hébergeur des données de santé fasse partie de l’UE et pour la France, l’hébergeur devra être certifié par l’ASIP (et google ne l’est pas, comme Amazone et Microsoft).

    Cordialement

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire