Accueil > Marché > Californie : des centres commerciaux partagent des plaques d’immatriculation avec les autorités
Californie centres
© Unsplash / Henry Be
Marché

Californie : des centres commerciaux partagent des plaques d’immatriculation avec les autorités

Il semblerait que certains centres commerciaux californiens envoient les données de plaques d’immatriculation à un fournisseur qui travaille en lien avec l’ICE, le service d’immigration américain.

Selon un rapport réalisé par l’Electronic Frontier Foundation (EFF), certains centres commerciaux de l’État de Californie partagent des données issues des plaques d’immatriculation avec une entreprise. Si l’on en croit le rapport, cette dernière travaille en lien avec l’ICE (Immigrations and Customs Enforcement), le service d’immigration et de douanes des États-Unis. De fait, cela pourrait donner à l’agence la possibilité de suivre certains numéros de plaques d’immatriculation en temps réel.

Plus précisément, il semblerait que le groupe immobilier Irvine Company partage ces données avec Vigilant Solutions, une entreprise privée de technologie de surveillance. Celle-ci vend des équipements de reconnaissance des plaques minéralogiques à des organisations gouvernementales. Actuellement, la société Irvine Company possède quelque cinquantaine de centres commerciaux dans l’État de Californie. Selon le rapport, l’accord entre les deux entités a été signé cette année, au mois de janvier. Dans sa politique de confidentialité, le groupe immobilier indique que les données récoltées sont bien supprimées par la suite, mais elle admet aussi envoyer ces dernières à Vigilant Solutions, qui n’en fait pas le même usage. À ce jour, le réseau de ce traiterait environ 100 millions de plaques d’immatriculation par jour.

Contacté par The Verge, un représentant de l’agence publique indique : « L’ICE mène à la fois des enquêtes criminelles et des enquêtes civiles sur l’application de la loi en matière d’immigration. L’ICE ne cherche pas à construire une base de données de lecteurs de plaques d’immatriculation, et ne collectera ni ne contribuera à une base de données nationale publique ou privée ». Pour sa part, Vigilant Solutions a qualifié le rapport de l’EFF d’ « inexact ».

Une fois de plus, les données personnelles de certains pourront être utilisées à mauvais escient, mettant, dans ce cas, les immigrants en danger. Quant à la vie privée, elle est également menacée par ce type de pratiques de surveillance.

Source

Los Angeles : une police prédictive veut anticiper les crimes liés aux gangs

6 Partages

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire