Accueil > Drones > Test du DJI Spark, le mini drone intelligent
DJI Spark
Drones

Test du DJI Spark, le mini drone intelligent

Le Spark a fait énormément parler de lui ces dernières semaines. Comme vous aviez beaucoup apprécié notre test du Mavic Pro en début d’année, je ne pouvais pas passer à côté du test du plus petit des drones DJI.

Le test en vidéo

Pas envie de lire ? Découvrez notre test du DJI Spark en vidéo.

Si le test vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube.

Design et Hardware

Pour ce drone j’ai décidé de changer la structure habituelle de nos test pour me concentrer sur les matériaux du produit, son pilotage, son application et la qualité de rendu vidéo. Au niveau Hardware, DJI nous livre un produit très bien fini qui, même étant composé à la majorité de plastique donne une sensation de solidité. Si vous voulez rentrer dans les détails des caractéristiques techniques, tout est expliqué sur cette page, je préfère me concentrer sur l’expérience pour simplifier ce test.

Ce qui choque lorsque l’on prend le DJI Spark dans les mains c’est à la fois sa petite taille, mais aussi son poids, de 300 grammes avec la batterie. Point important, le drone se comporte très bien, même en cas de vent. Pour le transport c’est top, même si la boîte fournie prendra bien plus de place que le drone lui-même. Cependant, la place à l’intérieur pour deux batteries supplémentaires et les hélices permet de partir en sessions sans avoir à emporter un énorme sac. Il est disponible en plusieurs couleurs (blanc, rouge, jeune, bleu, vert) et la plupart des modèles colorés sont souvent en rupture de stock sur le site du fabricant, ce qui prouve le succès du mini drone.

Couleurs DJI SparkLe Spark se recharge soit en micro USB ou via le chargeur contenu dans le pack Fly More. L’autonomie, c’est justement pour moi LA plus grosse faiblesse de ce drone. N’avoir qu’une seule batterie n’amènera qu’à la frustration, la durée de vol ne dépassant pas les 13 minutes dans mes tests (le drone se met en mode retour au point de départ quand la batterie est faible). N’avoir qu’une seule batterie n’est donc pas une solution idéale, même si le DJI Spark peut-être chargé par une PowerBank, je vous conseille d’ailleurs cet excellent modèle.

Si vous avez opté pour le pack Fly More (ce que je vous conseille vraiment), vous pourrez ainsi piloter le drone avec la télécommande fournie, qui est un modèle plus simple que celle du Mavic Pro. Piloter avec la manette étant la portée de drone à 2km au lieu de 100m avec le smartphone.

Application et pilotage

Passé l’installation que j’ai trouvé laborieuse, la prise en main du drone est ultra simple. Si vous utilisez le smartphone, des sticks transparents sont visibles sur l’écran et vous pourrez arriver à faire de superbes plans, même si je suis un vrai fan du pilotage à la manette. Les « QuickShot » sont vraiment très bien pensés et ne mettent que quelques secondes à configurer. Sur le smartphone, vous pointez le sujet, DJI GO le repère et vous n’avez plus qu’à lancer la prise de vue désirée (Dronie, Spirale, Cercle ou Rocket).

Le mode Active Track est toujours présent, tout comme le Retour au point de départ. La deuxième grande nouveauté du Spark c’est son mode de contrôle avec les gestes, et il fonctionne bien, même si je trouve cette fonction peu utile, une fois l’effet waouh passé.

On retrouve avec le Spark la force de l’application DJI GO et force est de constaté que DJI a fait une prouesse en intégrant dans ce si petit drone les fonctions intelligentes de drones, bien plus gros et onéreux.

Qualité vidéo du DJI Spark

On arrive sur un autre des points clés d’un drone, sa qualité d’image. Le Spark filme en 1080p à 30 images secondes. Pour juger de la qualité, regardez la vidéo de notre test en début d’article. De mon point de vue, je trouve le rendu plus que correct, même si la caméra n’atteint pas la qualité d’un Mavic Pro, et encore moins d’un Phantom 4. Elle est cependant largement suffisante pour des films de vacances.

Si je devais faire la comparaison entre les drones et les appareils photo, le Phantom 4 serait un Reflex, le Mavic Pro un numérique haut de gamme et le Spark un très bon smartphone.

Mon avis sur le DJI Spark

DJI Spark au meilleur prix

Le Spark tient toutes ses promesses. Il vous permet en quelques secondes de le sortir, le faire voler et prendre la prise de vue nécessaire. Le 1080p est suffisant pour la majeure partie des utilisateurs, je ne filme même pas en 4k avec mon Mavic Pro. Les « Quickshot » sont à la fois simples et créent un rendu génial, c’est pour moi la vraie force de ce drone. J’espère que cette fonctionnalité sera vite ajoutée aux autres drones de la marque, ce qui les rendra encore meilleurs.

Avec le Spark, DJI s’attaque à un nouveau segment, qu’il risque encore de conquérir. J’ai eu en main le Yuneec Breeze 4k pendant plusieurs jours, et il est loin d’être au niveau, je n’ai même pas pu faire un vrai test, car au moindre vent, il est tout simplement inutilisable. Sur le segment de l’entrée de gamme, le Spark est clairement imbattable, surtout qu’il est déjà en promotion chez quelques e-commerçants (notre tableau de prix est mis à jour toutes les 30 minutes, n’hésitez pas à repasser si vous voulez l’acheter). Le Spark n’est donc pas qu’une réussite marketing, c’est un drone à prendre au sérieux, qui va très rapidement intégrer notre guide des meilleurs drones de 2017.

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

2 commentaires

  • Hello !

    Photographe amateur, cela faisait un moment que l’idée du drone me trottait. J’avais des vues sur le Mavic, mais voilà, le prix, quand il s’agit de doubler un appareil photo, c’était le frein. Et DJI a sorti son Spark. J’ai été scotché par les démos de commandes gestuelles. Perso, je veux faire des images, j’ai po envie d’apprendre à piloter. Et comme cet été, je pars dans les montagnes, j’ai craqué pour cette petite merveille de techno.

    La prise en main est cool et se fait sans problèmes. Quelques essais et hop, on le dirige sans soucis que ce soit à la main ou au smartphone (entre nous, quand vous le faite se poser dans le creux de la main, y en a plus d’un autour qui restent sur le c… ). La gestion des modes autos, les prises vidéo et photographiques avec un peu d’entrainement, ça vient tout seul. Comme je ne suis pas un pro de l’image et que c’est le partage qui m’interesse, la qualité est largement assez top. Comme je suis pas un geek non plus, si moi j’y arrive, tout le monde peut le faire !

    Un seul conseil, partez d’emblée avec le bundle Spark + batteries + protections d’hélices etc à 799. L’air de rien, les protections d’hélices quand on débute, c’est pas idiot. Oui, ça fait grimper le budget mais c’est incontournable. N’oubliez pas qu’on ne fait pas voler un drone, si petit soit-il, n’importe où et n’importe quand. Du coup, vous ne vous déplacerez pas pour les 16′ d’autonomie livrées avec le Spark seul. Un kit de 3 batteries et la platine de recharge, c’est obligé si vous voulez pas être frustré et vraiment vous faire plaisir.

    A bon entendeur, plein de belles images !

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire