Accueil > Drones > Un brevet Amazon pour empêcher le détournement des drones de livraison
drone Amazon détournement
Drones

Un brevet Amazon pour empêcher le détournement des drones de livraison

Dans un brevet, la compagnie américaine explique comment elle souhaite empêcher le détournement de ses drones de livraison autonomes.

Cela fait désormais quelques années que l’entreprise de Jeff Bezos cherche à mettre au point d’imposants drones de livraison autonomes. Malgré tout, la réglementation tend à ralentir les phases de test et le dispositif à déployer demande beaucoup d’organisation. Il y a quelques mois déjà, Amazon dévoilait un brevet qui pourrait permettre d’économiser la batterie des drones. Pour se faire, ses derniers pourraient se poser sur le toit de camion en circulation afin de conserver leur autonomie. Quant au dernier brevet, il met en avant la réflexion de la firme quant à un potentiel détournement de ses objets volants. Celui-ci a été déposé il y a environ deux ans et a été délivré par le bureau américain la semaine dernière.

De façon générale, il est certain qu’Amazon s’attend à ce que son dispositif de drone puisse être victime de vol. Mais plutôt que de considérer que celui-ci pourrait être l’oeuvre d’une personne qui s’attaquerait directement au drone, l’intérêt de la société porte sur les systèmes de communication. Dans le document, Amazon explique : « Plus l’utilisation des drones continue d’augmenter, plus la probabilité d’hostilité envers les drones augmente. Une telle hostilité peut prendre la forme d’attaques menées à des fins diverses (par exemple voler les UAV [véhicules aériens sans pilotes] et leurs charges utiles, écraser les UAV et perturber autrement le fonctionnement des UAV) ». De fait, de telles attaques pourraient permettre aux personnes mal intentionnées de prendre le contrôle d’un drone et surtout « entraîner un fonctionnement dangereux des drones et […] entraîner des pertes financières considérables pour leurs exploitants ».

Pour pallier à ce problème de détournement, Amazon pourrait mettre en place un système dit « Heartbeat » (pour « battement de cœur »), capable d’envoyer un signal toutes les secondes au contrôleur du drone. En cas d’interférences, ce dernier passe en mode sécurité et doit être repris en main par le contrôleur.

Pour l’instant, ce signal n’existe qu’au travers du brevet d’Amazon, mais il est logique que la société se penche sur la question de la sécurité des objets volants. Compte tenu de l’exploitation exponentielle des drones, des pratiques malveillantes ont fait leur apparition. Il y a quelques mois par exemple, des contrebandiers ont utilisé des drones pour faire passer des iPhone de l’autre côté de la frontière chinoise.

Source

25 Partages

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire