Accueil > Montre connectée > Test de la Pebble Steel
Pebble Steel Stuffi
Montre connectée Test

Test de la Pebble Steel

Sur le marché des montres connectées, le premier acteur important a été Pebble. Après un grand succès sur Kickstarter pour son premier modèle, la startup américaine a sorti une nouvelle version plus grand public : la Pebble Steel. En voici notre test.

Configuration

La configuration est très simple. Que vous soyez sous Android ou iOS, il vous faudra télécharger l’application Pebble. Ensuite vous créez un compte, couplez la montre en Bluetooth, et… c’est tout. C’est la première bonne surprise de la Pebble, elle est finalement très accès grand public et bien moins complexe à configurer qu’une montre Android Wear par exemple.

Configuration Pebble

Ensuite, vous pourrez installer des « cadrans » et des applications pour la montre depuis votre mobile. La Pebble ne dispose que de 8 emplacements pour des applications ou des cadrans. Ça parait peu au début, mais vous verrez dans ce test que la montre ne nécessite pas forcément une application intégrée pour certaines actions.

Fonctionnalités de la Pebble Steel

Vendue 249€, la Pebble Steel (comme sa grande soeur) dispose d’un écran e-paper non tactile. Ça semble rudimentaire pour une montre connectée en comparaison avec les concurrents, mais un avantage est directement perceptible : l’autonomie. Annoncée à 7 jours, je tiens plutôt 5 jours en utilisation normale. Et ça fait toute la différence avec des concurrentes telles que la LG G Watch R ou la Moto 360 qui ne tiennent pas plus d’un ou deux jours.

Par contre, cette montre a les défauts de ses qualités. Le fait de ne pas avoir d’écran tactile signifie devoir utiliser des boutons (sur le côté). Ils sont au nombre de 4 et permettent de monter/descendre et valider pour ceux situer à droite du cadran, le quatrième à gauche permet de revenir en arrière. C’est un problème de cette montre connectée, certaines actions sont parfois longues à réaliser.

Concernant les applications, on distingue deux catégories. On retrouve d’abord celles intégrées à la montre comme Swarm, Evernote ou Misfit (la Steel permet de capter l’activité physique). D’un autre côté, et c’est ce qui fait la richesse de l’écosystème Pebble, on retrouve des applications «compagnons» comme Runkeeper, qui ne nécessite pas d’installation sur la montre, seulement sur le téléphone. Je n’étais pas au courant de cette fonctionnalité et ça a été une agréable surprise lorsque j’ai vu s’afficher mes stats sur la montre pendant que je courrais.

Design de la Pebble Steel

Mais la fonctionnalité principale des montres Pebble c’est la notification. Ici aussi, nul besoin d’installer d’application spécifique. Le fonctionnement est simple : si vous recevez une notification sur votre smartphone, vous la recevrez également sur Pebble. Appels, SMS, Viber, WhatsApp, Twitter, etc. toutes ces applications sont donc prises en charge.

Enfin, au niveau du design, la Pebble Steel est assez sobre et l’écran e-paper fait oublier l’aspect technologique. Elle est donc très facile à porter dans toutes les situations, même pour des réunions. La société a bien fait de sortir ce modèle, le précédent avait vraiment un look geek.

Notre avis sur la Pebble Steel

[wp-review]

Voici où acheter la Pebble Steel au meilleur prix :

À propos de l'auteur

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire