Accueil > Véhicules autonomes > Skully, c’est fini !
Skully
Réalité virtuelle & augmentée Véhicules autonomes

Skully, c’est fini !

Vous vous rappelez de Skully ? Mais si, ce casque de moto ultra-connecté, qui fournissait aux conducteurs toutes les informations à propos de leur véhicule dont ils ont besoin en permanence directement sur leur visière, en réalité augmentée, avait fait un énorme carton sur Indiegogo. Et pourtant…

Malgré d’excellentes nouvelles comme la récolte de son objectif de 250.000$ en 8 minutes à peine, le succès fulgurant des précommandes ou encore les premières livraisons effectuées, il semble que la société à l’origine du casque intelligent et révolutionnaire Skully soit tout bonnement… Morte et enterrée.

Déjà au milieu du mois de juillet, des rumeurs annonçaient que le dirigeant de la startup, Marcus Weller, avait été évincé de son poste de son CEO, tout comme son cofondateur Mitch Weller. Lancé par des investisseurs mécontents, ce remaniement avait profité au COO Martin Fincher, qui avait alors été nommé à la tête de l’entreprise en lieu et place des 2 frères. L’homme est notamment connu pour avoir occupé un poste de haut cadre chez HTC.

Les milliers de précommandes enregistrées n’auraient pas suffisamment convaincu des membres du CA de la compagnie, notamment issus des fonds Intel Capital et Walden Riverwood Ventures, et ce à cause d’événements inattendus comme des délais de livraison toujours plus retardés. En effet, selon des sources, entre 20 et 100 casques seulement auraient été expédiés à ce jour, alors que les backers attendaient leur produit pour… Mai 2015. Un problème causé par des soucis de production au niveau de la sous-traitance.

Alors que des fuites annonçaient déjà que de nombreux capitaux principaux se retiraient du projet (il faut savoir qu’il avait levé presque 15 millions de dollars au total depuis son lancement, en comptant les 2M d’Indiegogo), il s’est avéré que non seulement c’était bien le cas, mais que la startup avait tenté de se vendre au plus offrant et de lever une Série B sans succès. LeSports, une filiale du chinois LeEco, aurait même répondu à l’appel d’offre de rachat, bien que les investisseurs soient contre. Et comme si ça ne suffisait pas, un des ingénieurs en charge du développement du Skully était parti… Chez Tesla !

La nouvelle est finalement confirmée : l’aventure de Skully est terminée. Son site web (où tous les modèles sont désormais indisponibles à la vente) devrait être fermé bientôt, et un contrat confidentiel proposé par les principaux investisseurs à Weller aurait été refusé par celui-ci, qui déplore publiquement l’arrêt des activités de sa société ainsi qu’une Série B tombée à l’eau. Cette annonce laisse au moins 50 salariés sans emploi, sans compter le préjudice porté aux distributeurs de l’objet ainsi qu’au sous-traitant Flextronics qui ne voit toujours pas ses factures payées. Mais le pire, c’est que près de 3 000 backers du projet sur Indiegogo ne recevront jamais leur casque… Et ne seront peut-être jamais indemnisé pour leur commande qui s’élève souvent à plus de 1.000$ !

La faute à des dirigeants incapables de s’entendre et jouant avec des millions sans se soucier des conséquences

Les campagnes de financement participatif présentent toujours des risques. Bien que de nombreux projets réussissent et deviennent des startups à succès, il arrive que des désastres comme celui de Skully se déroulent sous les yeux impuissants des backers : on se souvient notamment du scandale de la glacière Coolest Cooler ou encore l’arnaque de la smartwatch Kreyos qui avait provoqué un tollé, ainsi que l’escroquerie de la montre Ritot.

À propos de l'auteur

Valentin

Techno

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire