Accueil > Quantified Self > Six employés de Fitbit accusés d’avoir volé des secrets à Jawbone
Jawbone
© techradar.com
Quantified Self

Six employés de Fitbit accusés d’avoir volé des secrets à Jawbone

Des anciens et actuels employés de Fitbit sont accusés s’avoir volé plusieurs secrets commerciaux à leur concurrent Jawbone.

Les conflits entre les deux entreprises rivales ne sont pas nouveaux. En 2015, Jawbone avait gagné son procès contre Fitbit après avoir accusé ce dernier de vols de secrets. En cause, le fait que plusieurs anciens employés de Jawbone soit partis dans l’entreprise concurrente pour y dévoiler plusieurs secrets industriels. De la même façon, Fitbit a été accusé de vol de brevets avant d’être finalement blanchi par la justice américaine. Néanmoins, cette nouvelle affaire ne semble pas aller dans le sens de la compagnie puisque six de ses employés sont accusés de vol de secrets commerciaux. Un actuel employé et cinq anciens de Jawbone auraient violé les accords de confidentialité pour partager sciemment les secrets de l’entreprise avec Fitbit. S’ils venaient à être reconnus coupables, ils pourraient encourir jusqu’à dix ans de prison.

À ce titre, quatre des accusés ont travaillé chez Jawbone entre mai 2011 et avril 2015, puis ont reçu des offres du concurrent entre mars et avril 2015. Un autre employé a démissionné en mars 2014 avant d’aller travailler chez Fitbit la même année. Au sujet de l’enquête, le procureur Alex G. Tse a récemment déclaré : « La propriété intellectuelle est au cœur de l’innovation et du développement économique de la Silicon Valley. Le vol de secrets commerciaux viole la loi fédérale, étouffe l’innovation et porte préjudice aux propriétaires légitimes de cette propriété intellectuelle ». Les employés concernés par les accusations devront comparaître une première fois devant le tribunal le 9 juillet.

Pour sa part, un porte-parole de Fitbit a indiqué : « Dans une affaire de détournement de secrets commerciaux intentée par Jawbone devant la Commission du commerce international en 2016 qui impliquait ces mêmes personnes, un juge administratif fédéral au cours d’un procès de neuf jours a conclu qu’aucun secret commercial de Jawbone n’avait été détourné ou utilisé dans un produit, une caractéristique ou une technologie Fitbit ».

Reste à savoir si Fitbit sera également blanchi dans cette affaire judiciaire.

Source

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire