Accueil > Drones > Parrot Rolling Spider : le test
Parrot Rolling Spider
Drones Insolite Test

Parrot Rolling Spider : le test

J’ai eu le Rolling Spider de Parrot entre les mains pendant une semaine. J’ai donc pu tester toutes ses fonctionnalités. Points forts, points faibles, voici le test complet de ce MiniDrone volant.

Configuration du Rolling Spider

On commence par la vidéo de déballage :

Dans la boite on retrouve le Rolling Spider, ses deux roues, une tige pour les fixer au drone, la batterie, le câble de chargement, la notice et des autocollants. La configuration est simple, vous activez le Bluetooth sur votre smartphone, vous installez et lancez l’application FreeFlight 3 (application iOSapplication Android) et c’est parti. Il est à noter que le Rolling Spider utilise du Bluetooth Low Energy, là où le Jumping Sumo utilise le WiFi. Attention, le drone n’est compatible qu’avec les tablettes et smartphone cette norme.

Je n’ai pas connu de soucis particuliers avec la connexion, elle se fait simplement à l’intérieur comme à l’extérieur.

Achetez le Parrot Rolling Spider au meilleur prix :

Parrot Rolling Spider au meilleur prix
 Priceminister

Les fonctionnalités du Rolling Spider

Avant tout, il est important de noter que j’ai utilisé deux Rolling Spider différents pour mon test, le premier n’étant plus du tout fonctionnel au bout du 2e jour (il ne se stabilisait pas au décollage). Défaut récurrent ou propre à celui que j’ai testé, n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez eu des soucis avec vos Rolling Spider. Le second modèle quant à lui n’a jamais eu de soucis dans la semaine complète ou je l’ai testé et a bien résisté aux collisions.

Le Rolling Spider est un petit drone qui peut à la fois voler et rouler grâce aux roues que vous pouvez lui rajouter. Cela lui permet également de monter le mur et de rouler sur le plafond. Ça fait toujours son petit effet avec les amis… Le drone est plus lent avec les roues, c’est à noter.

La prise en main est plus aisée que les Picooz ou autre mini hélicoptères que j’ai pu tester, mais elle reste moins facile que celle du Jumping Sumo. Cependant, Parrot a très bien fait les choses. Avec son mode stabilisation, le drone ne part pas n’importe où et vous pouvez apprendre tranquillement les commandes. Le pad de gauche permet de faire monter et descendre le drone et de le faire effectuer des rotations. Pour avancer, reculer et prendre des virages, c’est l’accéléromètre qui fait le travail. En extérieur le pilotage est simple, en intérieur il est plus compliqué à cause des obstacles, mais c’est aussi bien plus fun !

Le Rolling Spider permet également de prendre des photos grâce à l’objectif situé sous le drone. La qualité n’est pas folle, mais c’est toujours sympa pour les photos de groupes ou autre. Pour prendre une photo, il faut appuyer sur le bouton dédié sur l’application. Ces dernières sont stockées dans la mémoire du Rolling Spider, vous pouvez les télécharger dans votre smartphone ou en branchant le drone en USB avec votre ordinateur. Contrairement au Rolling Spider, vous n’avez pas de caméra embarquée, il est donc impossible de suivre votre vol en direct du drone.

Photo prise par le Rolling Spider

La commande la plus classe et qui avait été mise en place sur l’ARDrone est le looping. Elle est en plus de ça très simple à réaliser : il suffit d’appuyer deux fois de suite sur l’écran et le drone fait un flip. Le drone est rapide pour un objet de cette taille et l’amplitude annoncée de 20 mètres s’est bien vérifiée pendant le test.

Malgré tous ces points positifs, le Rolling Spider a un défaut majeur : la batterie. C’est quelque chose d’assez commun pour les drones de cette taille, mais quelle frustration procure le fait de ne pouvoir piloter que pendant 7 minutes (grand maximum) puis devoir attendre une bonne heure pour le recharger !

Mon avis sur le Rolling Spider

[wp-review]

Achetez le Parrot Rolling Spider au meilleur prix :

Parrot Rolling Spider au meilleur prix
 Priceminister

Et vous, avez-vous testé le petit drone Parrot ? Qu’en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires !

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire