Accueil > Marché > Foxconn fait l’acquisition de Belkin, Linksys et WeMo
Foxconn
© Dreamstime/TNS, TNS
Marché

Foxconn fait l’acquisition de Belkin, Linksys et WeMo

Dans la nuit de lundi à mardi 27 mars, FIT Hon Ting, filiale de Foxconn a fait l’acquisition de l’accessoiriste Belkin.

Si l’on peut considérer l’américain Belkin comme un accessoiriste, il est aussi beaucoup plus que cela. D’une part, il conçoit des câbles, des chargeurs et des batteries largement réputés pour être compatibles avec les appareils Apple. D’autre part, il est en charge de nombreux produits connectés destinés à la maison, à l’exemple de sa gamme WeMo. Belkin possède aussi les marques Phyn, un service de gestion intelligente de l’eau ainsi que Linksys, spécialisé dans les routeurs sans fil.

La transaction récemment réalisée inclut Belkin, mais aussi les marques Linksys et Wemo. Concernant son montant, il s’élève à pas moins de 866 millions de dollars. L’objectif de celle-ci est de renforcer la place de Belkin dans le secteur de la maison connectée et des accessoires au positionnement premium. Les travaux concernant la recherche et le développement devraient aussi être soutenus par le taïwanais Foxconn.

Selon l’accord, il est prévu que Belkin continue de fonctionner en tant que filiale de FIT Hon Ting et que son PDG et fondateur, Chet Pipkin, reste à son poste. Au sujet de la transaction, ce dernier indique qu’il y voit « d’importantes synergies avec FIT, notamment en tirant parti de sa capacité de fabrication de classe mondiale pour améliorer l’efficacité opérationnelle et la compétitivité de Belkin ». Ce dernier possède à ce jour pas moins de 700 brevets, des ressources qui devraient également intéresser Foxconn.

Néanmoins, la transaction devra encore être validée par le CFIUS (Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis), chargé d’examiner les acquisitions d’entreprises américaines par des investisseurs extérieurs. Compte tenu des tensions commerciales qui opposent actuellement les États-Unis et la Chine ainsi que de la récente opposition du CFIUS au rachat de Qualcomm par Broadcom, la transaction n’a pas encore le feu vert.

Source

Tags

À propos de l'auteur

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire