Accueil > Drones > Les drones bientôt autorisés à voler au-dessus de la foule !
Drone New York
Drones Marché

Les drones bientôt autorisés à voler au-dessus de la foule !

La législation américaine concernant les vols de drones de loisirs est peut-être sur le point de connaitre une avancée majeure : la FAA vient de sortir un rapport dont les recommandations permettent aux petits drones de voler au-dessus des villes et des populations.

Avant-hier, nous évoquions le lobby formé par les géants du secteur pour faire avancer la loi aux États-Unis. Aujourd’hui l’organisme régulateur de l’aviation américaine fait donc un énorme pas en avant. Parmi les recommandations faites par la FAA est évoquée l’autorisation pour les drones inférieurs à 250 grammes de survoler des populations et des villes sans restrictions.

Les drones entre 4 et 5 livres (1,8 à 2,2kg) pourront également le faire sous certaines conditions dont respecter une distance minimale de 6 mètres de hauteur par rapport à la foule et 3 mètres de distance horizontale. Le dernier rapport de la FAA en novembre 2015 préconisait l’immatriculation des drones pour tous les utilisateurs américains. Un mois plus tard, la procédure était adoptée et en place. L’histoire pourrait se répéter, à une condition.

Pour qu’un drone soit autorisé, il faudra que son fabricant lui fasse passer une certification sur sa capacité à éviter les obstacles. Une bonne nouvelle pour DJI avec son Phantom 4, et une excellente nouvelle pour des sociétés comme Google et Amazon qui vont pouvoir enfin tester en grandeur nature leurs drones de livraison.

Espérons que la loi en France suive rapidement ce chemin, initié, une fois de plus, par les Américains. .

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

4 commentaires

  • L’avis de l’expert quadri-rotor :

    Je trouve ça débile. Je connais des quadri de course (fpv-racer) qui moins 250g tout compris et pouvant atteindre plus de 100 km/h.
    La restriction du  » doit montrer ses capacités à éviter les obstacles » est également débile :
    – seul DJI et ses Phamtom le font,
    – ils font plus de 250g (mais moins de 1.8 kg, quoi que ?)

    Quid des drones dit « Fait maison » pour des applications particulières ou éviter d’avoir un truc fermé comme les DJI.

    Non, le vrai souci, c’est que les ‘ricains font n’importent quoi avec leurs quadris, en France, on n’a pas ce problème là. Les gens sont civilisés (pour la plupart).

    • Dernière chose :
      Non, ce n’est pas une bonne idée de suivre les USA sur ce point, c’est la porte-ouverte à toutes les fenêtres.
      Je vous dis pas le chantier dans la rue, sans parler des problèmes d’ondes pour le retour vidéo (fpv) limité à 4 personnes (8 en raceband), sinon -> neige

  • @Corentin

    Je suppose que « sa capacité à éviter les obstacles » ne signifie pas que le drone doive le faire de façon autonome! Ça signifie plutôt qu’il doit faire preuve d’un minimum de manoeuvrabilité et réactivité afin de permettre l’évitement…

    • Ok, ba quand je vois le nombre de vidéos de gens avec un Phamtom ou même Inspire qui se crash juste dans leur jardin, au-dessus d’une autoroute ou juste contre une falaise alors qu’il y a ZERO vent et aucune difficulté de pilotage, je pense qu’on a du soucis à se faire. Si sa capacité à éviter les obstacles est directement liée à la dextérité du pilote, on est mal barré.
      Pour info, je pilote un ZMR250 (racer) en FPV donc la dextérité je connais un peu 😉

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire