Accueil > Drones > DJI et Axon s’associent pour fournir des drones aux autorités américaines
DJI Axon
© Unsplash / George Kroeker
Drones

DJI et Axon s’associent pour fournir des drones aux autorités américaines

La société Axon, autrement connue sous le nom de Taser, a annoncé un nouveau partenariat avec le chinois DJI. Les deux entités vendront des drones de surveillance aux autorités américaines.

Le mardi 5 juin, Axon a révélé le programme baptisé « Axon Air », qu’elle fera désormais évoluer aux côtés de DJI. Par le biais de ce dernier, les fabricants de Taser et de drones proposeront des drones aux forces de l’ordre des États-Unis. Axon a précisé qu’il fournirait un accès à ses services Evidence.com, son système de gestion de données en Cloud.

Quant à DJI, directeur général Amérique du Nord, Michael Perry a indiqué : « Le partenariat Axon Air et DJI renforcera et améliorera la capacité des forces de l’ordre à protéger la sécurité publique, à intervenir en cas d’urgence et à sauver des vies ». Jusqu’ici, Action air proposait déjà des services liés aux forces de l’ordre et à ces utilisations, à l’exemple de la recherche et du sauvetage, de la surveillance des foules ou encore de l’analyse de scènes de crimes.

Nul doute que ce nouveau partenariat entre DJI et Axon suscite la désapprobation des défenseurs de la vie privée, qui se sentent une fois de plus menacés par le fait qu’entreprises technologiques et forces de l’ordre collaborent. Nul doute que cela soulève plusieurs problématiques puisque la mise en application de ce partenariat permettra à la police d’accumuler de nombreuses données sur les personnes se trouvant sous les drones. Pour l’instant, aucune entité ne s’est exprimée pour déterminer si ces données seraient anonymisées ou non. De plus, l’on ne sait pas encore si les drones en question seront équipés d’un système de reconnaissance faciale, bien qu’Axon ait récemment confirmé saisir l’impact de l’intégration du dispositif dans ses propres caméras.

Si la reconnaissance faciale venait à être intégrée aux drones, DJI et Axon suivrait le chemin d’Amazon, qui a récemment accepté de fournir une technologie similaire aux autorités. Une décision qui a suscité l’indignation de nombreuses associations, dont l’ACLU.

Source

3 Partages
Tags

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire