Accueil > Assistant Vocal > Test du Apple Homepod : un assistant vocal fermé et incomplet
Assistant Vocal Test

Test du Apple Homepod : un assistant vocal fermé et incomplet

Le HomePod n’est pas encore arrivé en France, mais nous avons pu le tester pendant plusieurs semaines en l’important du Royaume-Uni. Découvrez notre avis sur cet assistant vocal Apple, dont la qualité du son est à souligner, mais qui n’est pas (encore) à la hauteur de ses concurrents sur la partie vocale.

Le Homepod sortira au printemps en France, et il n’est disponible pour l’instant qu’en import depuis le Royaume-Uni ou les USA. Comme d’habitude nous commençons par le test vidéo du HomePod :

Une expérience Apple

Dès l’étape de déballage, on sent qu’Apple a suivi ses standards de qualité dans l’expérience utilisateur et le design. Disponible en noir ou blanc, le Homepod est un objet connecté design qui s’intègre parfaitement dans un appartement ou une maison. La configuration est très simple, il vous suffit d’approcher votre iPhone ou iPad pour l’installer en suivant quelques étapes. Cette partie est simplissime, mais c’est là qu’on découvre le plus gros point faible du Homepod : sa fermeture.

En effet il est impossible de le configurer avec autre chose qu’un appareil iOS, et c’est très dommage. Ensuite, il vous faudra obligatoirement un compte Apple Music pour pouvoir utiliser correctement Siri pour jouer des morceaux de musique. C’est aujourd’hui pour moi le défaut majeur de ce HomePod.

Siri est moins intelligent qu’Alexa et Google Assistant

Apple est le dernier arrivé sur le marché des assistants vocaux et propose (mis à part le Home Max que je n’ai pas testé) le meilleur son du marché. La différence avec le Sonos One (le test arrive bientôt) est minime, et les deux sont de haute qualité. Les Google Home, Amazon Echo et Echo Plus sont largement en deçà au niveau du son. Pour le reste, l’expérience HomePod est, pour l’instant, bien moins convaincante que celle des Echo et des Home.

Pour contrôler les objets connectés de la maison, il faut obligatoirement passer par HomeKit, et donc avoir des produits compatibles, quand ses concurrents proposent un panel bien plus large de produits compatibles (et l’intégration avec IFTTT qui ouvre encore les possibilités). J’écrivais qu’il fallait obligatoirement un compte Apple Music pour la musique, c’est valable seulement si vous voulez contrôler le Homepod à la voix. Comme il intègre Airplay (et bientôt Airplay 2), vous pouvez utiliser le protocole pour streamer de la musique depuis votre smartphone de plateformes comme Spotify ou Deezer, c’est bien, mais ce n’est pas le but d’un assistant vocal.

Airplay 2 et ses possibilités multiroom a largement été teasé par Apple lors de l’annonce du HomePod, mais il n’est pas encore disponible sur l’enceinte, en avoir deux est donc pour l’instant inutile.

Mon avis sur le HomePod

Il est assez simple. Si vous êtes un fou d’Apple, que vous avez déjà un compte sur Apple Music et que vous cherchez un assistant vocal, le HomePod est le produit qu’il vous faut. Si vous souhaitez avoir plus de possibilités d’interaction vocale, et vous servir de votre enceinte connectée pour d’autres choses qu’écouter de la musique, passez votre chemin et jetez un coup d’oeil à notre guide d’achat des assistants vocaux pour vous faire un avis. Le HomePod arrive en France dans les prochaines semaines, stay tuned.

16 Partages

Vincent Bouvier

Dingue de nouvelles technologies, j'ai créé Stuffi pour partager avec vous les objets connectés qui me passionnent. Business developer et éditeur de contenus.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire