Accueil > Assistant Vocal > Mycroft Mark II : l’assistant intelligent open-source
Mycroft Mark II
Assistant Vocal

Mycroft Mark II : l’assistant intelligent open-source

À l’origine de l’assistant vocal Mycroft Mark II, l’entreprise du même nom souhaite proposer une alternative open-source à l’intelligence artificielle.

Après avoir créé un premier assistant en 2015, la compagnie Mycroft (du nom du frère de Sherlock Holmes) revient sur Kickstarter avec un deuxième assistant vocal plus évolué.

Le nouvel assistant se veut plus petit que son prédécesseur et possède un design minimaliste et élégant. Composé de 6 microphones individuels, il possède aussi l’annulation active de bruit et d’écho acoustique, même dans un endroit bruyant. Il est aussi capable de localiser l’endroit d’où parle l’utilisateur grâce aux microphones matriciels et la formation de faisceaux.

L’écran est capable d’afficher des informations comme un minuteur, un calendrier, des prévisions météorologiques ou d’autres renseignements du même type.

L’objectif principal de Mycroft est de construire une alternative open-source à l’intelligence artificielle telle qu’elle est utilisée par les assistants vocaux actuels. La compagnie souhaite surtout apporter aux utilisateurs une solution qui ne collecte et ne vend pas leurs données. Malgré le fait que l’assistant réponde à vos questions comme tous les autres, il ne les vend pas aux annonceurs publicitaires par la suite.

Le fait que l’assistant se veuille open-source signifie que n’importe quel développeur peut participer au projet pour le faire évoluer, et que n’importe qui peut profiter du code librement.

Actuellement, le projet du Mycroft Mark II est sur Kickstarter.

Source

Assistants vocaux : guide d’achat et comparatif

8 Partages

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

2 commentaires

  • « La compagnie souhaite surtout apporter aux utilisateurs une solution qui ne collecte et ne vend pas leurs données. Malgré le fait que l’assistant réponde à vos questions comme tous les autres, il ne les vend pas aux annonceurs publicitaires par la suite. ». C’est exactement ce que fait également Apple : il ne les vend pas aux annonceurs publicitaires par la suite les données collectées. Contrairement à Google ( le « big brother » mondial agrégeant et revendant toutes nos données et informations privées, et avec une collecte ILLIMITEE dans le temps !!) et Amazon, dans une moindre mesure. Savez-vous où vous étiez exactement jour pour jour il y a cinq ans, quelles sont les recherches privées de la journée que vous aviez effectuées avec les mots clefs, vos messages privés reçus sur gmail, les videos youtube que vous aviez regardées, les applications Android que vous aviez utilisées et téléchargées etc…? Vous ne vous en souvenez pas. Mais Google s’en souvient… :-(((((((

    • Je suis d’accord avec toi sur le fait que Google revende les données aux annonceurs et compagnie. Par contre Apple revend des données a des tiers c’est certains. Peut être qu’un petit tour dans leur CGU te ferra changer d’avis 😉

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire