Accueil > Voiture connectée > Le Japon s’associe avec Uber, Airbus et d’autres pour profiter des voitures volantes
Uber Elevate NASA centre Japon
Un prototype du taxi volant d'Uber
Véhicules autonomes

Le Japon s’associe avec Uber, Airbus et d’autres pour profiter des voitures volantes

Le Japon s’associe à une vingtaine d’entreprises afin de pouvoir profiter des voitures et des taxis volants d’ici une décennie.

Le Japon veut définitivement être de la partie. De fait, celui-ci a récemment prouvé sa volonté de se lancer dans la course aux véhicules volants. En effet, le pays a récemment annoncé la création d’un groupe ressemblait quelque 21 entreprises travaillant sur un projet de voitures ou de taxis volants. De fait, les compagnies Uber, Airbus, Boeing ou encore Japan Airlines font partie de cette entité mise sur pied par le ministère du Commerce. Dès la semaine prochaine, la vingtaine de sociétés concernées se réunira pour discuter des projets qu’il sera possible de mettre en place dans le pays. L’objectif est que des véhicules volants puissent prendre leur envol au Japon dans une dizaine d’années.

Pour sa part, le gouvernement japonais se focalisera sur une autre question épineuse : la réglementation. Comme pour le cas des drones, ces nouvelles technologies suscitent de nombreuses interrogations qui se devront d’être réglées avant la mise en service des véhicules. Là où les États-Unis ont été relativement lents dans le cas des drones, le Japon pourrait prendre une avance non négligeable si le gouvernement se plonge sérieusement dans le projet. Le ministère a confirmé à ce sujet que « Le gouvernement japonais fournira un soutien approprié pour aider à réaliser le concept de voitures volantes, comme la création de règles acceptables ».

Pour rappel, de nombreuses entreprises travaillaient actuellement sur un projet de taxi volant autonome. Récemment, ce sont les marques Aston Martin et Rolls Royce qui ont dévoilé qu’elles travaillaient sur un tel projet. De quoi se greffer à la concurrence déjà très présente sur un marché naissant.

Source

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire