Accueil > Cryptos > Une fausse startup lance une ICO et part avec deux millions de dollars
Ether ICO
Cryptos

Une fausse startup lance une ICO et part avec deux millions de dollars

Baptisée Giza, la startup a organisé une ICO afin de s’emparer de pas moins de deux millions de dollars.

Si certaines fraudes à la crypto-monnaie deviennent presque habituelles, d’autres méthodes employées pour se remplir les poches le sont moins. La plus appréciée des auteurs en ce moment reste certainement le minage de crypto-monnaie. À l’aide d’un simple script installé sur un site web, il est relativement aisé de détourner votre processeur afin que ce dernier ne mine une monnaie virtuelle à votre insu. Cependant, des hackers semblent être allés plus loin puisque ces derniers ont créé une fausse startup et lancé une fausse ICO.

Pour rappel, une Initial Coin Offering (ICO) est une levée de fonds qui concerne exclusivement les projets basés sur la blockchain.

Dans un premier temps, les auteurs de la fraude ont créé de faux profils sur LinkedIn afin de mettre en place leur piège. À la base, ces derniers ont prétendu que l’argent amassée lors de l’ICO allait servir à financer une startup du nom de Giza Device Ltd. Celle-ci devait mettre en place un dispositif chargé de stocker des crypto-monnaies. Seulement, les informations en ligne de l’entreprise ont complètement disparu après que l’entreprise ait levé pas moins de deux millions de dollars.

Les investisseurs ont commencé à se méfier dès lors que la société chargée de créer le dispositif de stockage a annoncé qu’elle stoppait le projet en raison du fait qu’elle n’avait pas été payée par Giza. De fait, elle n’avait pas les fonds nécessaires pour continuer le développement du dispositif. D’origine russe, la société Third Pin LLC avait définitivement annoncé qu’elle gelait « toutes les activités liées au projet Giza ». Avant cette décision, le chef de l’exploitation de Giza, Marco Fike avait déclaré à Third Pin qu’il devait établir de nouvelles opérations en dehors de la Russie, mais n’avait pas donné plus de détails.

Un des points intéressants est certainement le fait que personne n’ait réellement vu ce fameux chef d’exploitation Marco Fike. Aucun investisseur, entrepreneur ou employé n’a jamais vu cet homme, si ce n’est au travers de son fameux profil LinkedIn. Sa fiche de poste mentionnait aussi un emploi chez Microsoft, qui a attesté n’avoir jamais travaillé avec cet homme.

Alors que l’ICO a eu lieu en janvier, plus aucune information n’est disponible en ligne et l’argent a disparu. Si trois portefeuilles étaient accessibles en ligne, aucun d’entre eux ne laisse plus la possibilité de suivre l’argent afin que les investisseurs ne puissent le récupérer.

Source

7 Partages

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

1 commentaire

  • « le fait que personne n’est réellement vu ce fameux chef d’exploitation » … n’y aurait-il pas une petite faute ici ?

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire