Accueil > Cryptos > Crypto-monnaie : une arnaque à 660 millions de dollars lors d’une ICO
crypto-monnaies ICO
Cryptos

Crypto-monnaie : une arnaque à 660 millions de dollars lors d’une ICO

Le Vietnam enquête sur une fraude à l’ICO qui aurait permis aux auteurs de partir avec pas moins de 660 millions de dollars.

Au mois de mars, une arnaque similaire avait fait disparaître plus de deux millions de dollars. À l’époque, les auteurs de la fraude avaient créé un faux profil LinkedIn et indiqué le nom de leur fausse startup. Ils avaient ensuite précisé que l’ICO, la levée de fonds qui concernent les projets blockchain, servirait à financer une startup du nom de Giza Device Ltd. Au final, personne n’a réellement vu Marco Fike, le prétendu chef de l’exploitation, et les responsables ont pu se procurer plus de deux millions d’euros. Pour l’instant, aucun d’entre eux ne semble avoir été inquiété.

Si deux millions de dollars constituent déjà une très belle somme, d’autres sont allés encore plus loin en se basant sur la même pratique. À ce jour, cette escroquerie pourrait bien être la plus importante de l’histoire.

Une société vietnamienne dénommée Modern Tech a lancé une ICO portant sur le Pincoin et recueilli 660 millions de dollars. Par la suite, elle a annoncé iFan. De fait, les investisseurs ont reçu l’argent de leur investissement en Pincoin avant que la startup ne reverse finalement des iFan.

À ce jour, la startup a disparu et les sept auteurs de la fraude auraient quitté le pays. Au total, 32 000 investisseurs semblent avoir été victimes de l’arnaque. Selon l’agence de presse Tuoi Tre News, les responsables auraient tenu des conférences à Hanoi et Hô Chi Minh afin d’attirer massivement les investisseurs. Par la suite, ils ont indiqué à ces derniers qu’ils bénéficieraient d’un taux de profit de 48 % par mois et récupéreraient leur investissement initial en environ quatre mois.

Pincoin ICOLe Pincoin avait également l’avantage d’offrir des primes lorsque l’on introduisait une autre personne au projet de la startup, une technique plutôt populaire. Le mois dernier, les auteurs ont quitté leur bureau de luxe et leur site web. Si ce dernier avait l’avantage de posséder un design relativement esthétique et des informations comme celles-ci : « Le projet PIN est la construction d’une plateforme de consommation collaborative en ligne pour la communauté mondiale, basée sur les principes de l’économie partagée, de la technologie Blockchain et de la crypto-monnaie ». De plus, le site et le livre blanc ne donnaient aucune information sur les fondateurs.

Comme l’affaire qui a eu lieu au mois de mars, celle-ci montre à quel point les crypto-monnaies et les ICO ont besoin d’être régulées afin d’éviter de telles fraudes.

Source

11 Partages

Louise Millon

J'aime l'univers des technologies, comme ceux de la littérature, des séries et du surf. Je pense qu'il faut mettre le lait après les céréales.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire