Accueil > Insolite > Cayla, la poupée connectée pour concurrencer Barbie ?
Cayla la poupée connectée
Insolite

Cayla, la poupée connectée pour concurrencer Barbie ?

Des anglais ont élaboré la première poupée connectée, Cayla. Encore en phase de test, elle pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes à Noël...

Dans la catégorie des jouets connectés, voici Cayla la poupée. Selon certains spécialistes, elle pourrait même piquer la vedette à Barbie et Ken lors des fêtes de fin d’année, date à laquelle elle devrait être commercialisée. D’une hauteur de 46 cm, Cayla serait capable de tenir une conversation avec un enfant, et de répondre à  ses questions. C’est donc la version évoluée du nounours connecté Tedi, qui lui s’oriente plus vers les bébés.

La poupée Cayla répond aux enfants

Grâce à une application gratuite sur iOS et Android ainsi qu’une connexion Bluetooth, elle utilise le programme de reconnaissance vocale de Google (Voice) pour déchiffrer ce qu’on lui dit, et trouver des réponses adaptées. Il faudra pour cela une connexion internet pour utiliser ce service. En plus de servir d’encyclopédie (elle peut répondre à des questions de mathématiques, géographie…), elle joue aussi le vrai rôle de poupée : elle possède une histoire, ses propres goûts et des activités personnelles (en espérant qu’elle s’entende bien avec la petite fille !). Les parents pourront également ajouter des filtres pour censurer certains sujets, comme les gros mots par exemple.

Pour l’autonomie, le fabricant anglais assure qu’elle pourrait tenir une semaine en utilisation intense. Elle ne se recharge pas, mais il faudra changer les piles (3 x LR6).

Son prix ? 79 €.

Vidéo de présentation de Cayla la poupée connectée :

http://youtu.be/0KU6a7MNrzs

Site officiel : MyFriendCayla.com

Tags

Jean-Guillaume Kleis

Passionné de nouvelles technologies et webmaster à mes heures perdues, cela fait maintenant plusieurs années que je partage mes découvertes sur Stuffi, avec toujours le même plaisir !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire