Accueil > Montre connectée > Apple Watch : Tout ce qu’il faut savoir !
Apple Watch
Montre connectée

Apple Watch : Tout ce qu’il faut savoir !

Tim Cook a affirmé en direct que l’Apple Watch serait le “next chapter in Apple’s story”. Après les ordinateurs, les smartphones et les tablettes, voici un nouveau créneau, sur lequel la firme de Cupertino compte bien s’installer avec son son Apple Watch. Elle sera commercialisée début 2015, avec un prix de départ de 349$ sur l’Apple Store. Attention, il faudra néanmoins posséder un iPhone 5, 5C, 5S, 6 ou 6+ pour la faire fonctionner.

“Apple Watch” et non “iWatch” !

On parlait depuis plus d’une année de cette fameuse “iWatch”. Finalement, on s’est fait avoir puisqu’elle s’appelle tout simplement la “Apple Watch”… Si certes on s’était trompé sur le nom, d’autres choses nous surprennent un peu moins. On pense déjà au design, qui est particulièrement réussi. Comme chez les smartphones, c’est certainement le design le plus réussi du marché, avec un UI particulièrement travaillé. Si elle se distingue de la Moto 360 par sa forme (elle est carrée), elle n’en reste pas moins très élégante à porter. L’écran est standard sur toutes les montres : rétina flexible, en cristal de saphir. Il existe différents styles, du plus sportif au plus chic. On comprend donc mieux pourquoi de nombreux magazines de mode ont été invités pour l’événement… Comme se plait à le rappeler Tim Cook, il ne s’agit pas d’un design de montre, mais bien de millions de possibilités.

Il y a ainsi :

  • 2 tailles d’Apple Watch
  • 6 bracelets facilement interchangeables
  • une palette de fonds d’écran pour l’accueil

Au final, il s’agit donc bien de toute une gamme de montres connectées que sort le groupe. Pour autant, lui n’en distingue que 3 : la Watch, la Watch Sport et la Watch Edition, qui est composée d’or de 18 carats.

customiser l'Apple Watch

On comprend ainsi l’intérêt d’avoir recruté des spécialistes du luxe comme Patrick Pruniaux (ancien VP des ventes chez TAG Heuer), Paul Deneve (ancien patron d’Yves Saint Laurent) ou Angel Ahrendts (ancienne patronne de Burberry).

Apple Watch

Apple Watch

Montre à la mode

Un UI particulièrement travaillé

Tim Cook précise qu’il n’a absolument pas voulu faire de l’Apple Watch un simple téléphone collé sur le poignet. Bien que ça puisse y ressembler dans les fonctionnalités, c’est quand même bien différent, et particulièrement au niveau de l’interaction avec la smatwatch. Un système de molette sur le côté permet de naviguer sur l’écran (bien que le tactile soit aussi disponible), ce qui permet d’éviter d’obstruer l’écran avec le doigt, comme on l’aurait fait pour l’iPhone. Un deuxième bouton est situé sous cette molette et permet d’accéder directement aux contacts de son smartphone.

Molette
La molette et le bracelet interchangeable

Le PDG de la marque à la pomme a préféré de contenter d’y voir une extension du smartphone. Il la compare d’ailleurs à la souris de l’ordinateur, puis au “clic” sur l’iPod. Certes, il s’agit d’une prouesse technologique, mais Tim Cook précise qu’elle n’en reste pas moins un accessoire de mode.

Comment interagir avec l’interface de l’Apple Watch ?

Globalement, une large partie de la navigation se fait grâce à la “crown”, cette petite molette située sur le côté droit de l’Apple Watch. En la faisant tourner de haut en bas, on peut ainsi naviguer sur l’écran, faire défiler une conversation, un e-mail ou afficher diverses fonctionnalités. En cliquant sur l’extrémité de la molette, on revient sur l’écran d’ailleurs. Le concept est assez similaire à l’iPhone sur lequel on clique sur l’unique bouton pour revenir sur la page d’accueil.

Autre application proche de l’iPhone : Glances. En glissant l’écran de bas en haut, on peut avoir accès à des raccourcis (qu’on aura paramétré au préalable) comme son agenda, la météo, les cours de bourse ou encore la gestion de la musique.  Evidemment, c’est à chacun de paramétrer quelles notifications il souhaite voir sur la montre. C’est exactement le même principe que l’iPhone (bien que encore une fois, Tim Cook précise que ce n’est pas un simple iPhone collé sur le poignet…).

Exemple de la messagerie

Depuis l’accueil (lorsque l’écran est activé), on voit un nuage de toutes les applications disponibles, avec toujours l’heure qui s’affiche au centre.

applications

Tim Cook a par exemple testé l’application message. Il est possible de lire ses messages sur son poignet et d’y répondre de manière assez simplifiée, notamment avec la fonctionnalité qu’il appelle “Quick Word”. Elle détecte automatiquement si une question est posée dans le message, l’algorithme détecte automatiquement les réponses possibles. La fonctionnalité n’est qu’à ses débuts, il faudra certainement être assez indulgent pour ça.

Quick Word

Quick Word

Autre gadget, l’émoticône unique : les utilisateurs doivent eux-même customiser le visage de l’émoticône avant de l’envoyer. Encore une fois, la fonctionnalité risque d’être assez limitée, d’autant plus qu’il faudra être précis sur le (petit) écran…

Apple a également travaillé sur une interface un peu plus ludique, où l’on peut créer et envoyer des petits dessins. Encore une fois, c’est plus un gadget qu’autre chose, mais ça pourra être amélioré par la suite. On peut d’ailleurs aussi envoyer sa fréquence cardiaque à un ami, pour lui montrer ses émotions.

Dessin

Enfin, on n’oubliera pas non plus Siri, la reconnaissance vocale qui fait partie de l’aventure. Tim Cook a pris un exemple sur scène avec les films diffusés le soir même à Cupertino, mais on peut également imaginer la réponse aux messages et emails de cette manière.

Images, cartographie et les autres

On a également eu le droit à une démonstration de la bibliothèque d’images. Comme pour l’iPhone, on voit toutes les images en encore plus petit sur l’écran. Il faut ensuite zoomer à l’aide de la molette pour accéder à une image de plus grande taille. Une fois qu’on affiche une image unique sur l’écran, il faudra ensuite faire swiper l’écran pour faire défiler les images.

Bibliothèque d'images

On a aussi une démonstration de l’habituel Apple Plans. On peut zoomer pour voir les rues les plus proches, mais c’est surtout la fonction GPS qui est assez pratique : une fois la destination paramétrée, l’utilisateur peut recevoir des vibrations lui indiquant s’il faut qu’il tourne à gauche ou à droite (elles sont de nature différente).

Enfin, on n’oubliera pas Apple Pay qui sera aussi disponible sur l’Apple Watch. Le système de paiement par NFC annoncé comme révolutionnaire (disponible chez Uber, Whole Foods etc.) sera compatible avec la montre.

Apple Watch à l’assaut du bracelet connecté

Non, il n’y a pas deux objets connectés comme certaines rumeurs l’annonçaient, mais seulement un seul. Pour autant, l’Apple Watch s’impose-là comme un concurrent sérieux des bracelets connectés – peut-être encore plus que les nouvelles fonctionnalités de l’iPhone 6 (avec le baromètre dont on a déjà parlé). Si la montre n’est pas étanche, elle reste néanmoins résistante à la transpiration. Evidemment, il faudra éviter l’assemblage en or 18 carats pour aller faire son footing…

Deux applications sont présentées pour ceux qui veulent faire leur fitness. Tout d’abord, il y a Fitness App, qui permet de voir son activité (nombre de pas, distances, calories…). D’autre part, on a Workout App, une application qui est plus orientée “motivation”, sur laquelle on se fixe des objectifs – que ce soit en running ou en cyclisme. Par exemple, on peut choisir de perdre X calories sur la journée, choisir une distance à marcher etc. Apple a également développé un algorithme intelligent, qui permet au fur et à mesure du temps de proposer de nouveaux objectifs ainsi que des reminders pour atteindre ces derniers.

Workout App de Apple Watch
Workout App de Apple Watch

On peut également y voir si l’on a fait suffisamment d’activité sur la journée ou combien de fois l’on s’est levé. A chaque fois, un cercle plus ou moins complet s’affiche, montrant de manière visuelle très simplement si l’objectif est atteint.

Workout Apple Watch

Cela rappelle le cadran circulaire avec les LEDs du Misfit Shine. A chaque fois, l’utilisateur peut voir le résumé de la journée (ou de la semaine) sur son téléphone.

Workout Apple Watch

Ces informations sont ensuite transmises à HealthKit, le carnet de santé 2.0 by Apple.

HealtKit et Apple Watch
Les données de l’Apple Watch envoyées sur HealthKit

Comme pour les bracelets connectés, il y a un accéléromètre intégré, un capteur de fréquence cardiaque et c’est le GPS de la montre (il faut la porter sur soi) qui permettra de calculer les distances.

WatchKit et les applications tierces

Un peu comme l’App Store pour iPhone et iPad, Apple a ouvert son système aux développeurs. Baptisé WatchKit, le SDK permettra aux développeurs de créer de nombreuses applications adaptées à l’écran. C’est un peu le même principe que les applications spécialement créées pour Android Wear.

WatchKit

Dans l’exemple, Tim Cook a évoqué certaines entreprises qui auraient déjà travaillé sur des applications : Facebook et Twitter évidemment, mais également American Airlines (pour les billets électroniques), Starwoods (ouvrir sa porte d’hôtel grâce à la montre en bougeant le poignet), BMW (pour retrouver sa voiture), Honeywell (pour gérer son thermostat à distance) ou encore Nike – évidemment. Ce dernier compte également améliorer son application Nike+ avec le fameux baromètre désormais intégré dans l’iPhone 6.

WatchKit Americain Airlines
Americain Airlines

Autonomie et chargement

La recharge de l’Apple Watch se fera sans fil. Il faudra la coller à un petit chargeur baptisé MagSafe qui se place directement derrière l’écran de la montre. Malheureusement, Tim Cook n’a pas abordé la question de l’autonomie, ce qui sous-entend certainement qu’elle ne sera pas bien plus longue que celle des concurrents. Il faut donc s’attendre à recharger sa montre tous les soirs…

Vous pouvez retrouver toutes les dernières caractéristiques de l’Apple Watch sur notre fiche ici.

Voici où acheter l’Apple Watch au meilleur prix :

À propos de l'auteur

Jean-Guillaume Kleis

Passionné de nouvelles technologies et webmaster à mes heures perdues, cela fait maintenant plusieurs années que je partage mes découvertes sur Stuffi, avec toujours le même plaisir !

1 commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire