Accueil > Test > Test du Capteur de sommeil Nokia Sleep
Domotique Santé - Bien-être Test

Test du Capteur de sommeil Nokia Sleep

Nokia Sleep Test

Alors que Nokia est sur le point de céder sa division santé à l’un des fondateurs de Withings, le Nokia Sleep est l’un des rares produits nés de la fusion entre la startup française et le géant finlandais. Cette nouvelle itération inspirée du Aura est-elle à la hauteur ? Réponse dans mon test.

Design et installation

Une fois sorti de son coffret, le capteur de sommeil Nokia Sleep se présente sous la forme d’un élégant petit coussin. L’accessoire est en lui-même assez joli et on regrette presque de devoir le glisser sous le matelas. Très simple d’utilisation, le Nokia Sleep ne nécessite que quelques minutes de configurations.

Compatible iOS et Android, le Nokia Sleep exige de télécharger l’application Nokia Health Mate, d’allumer le Bluetooth de son smartphone quelques secondes pour l’appairage et de rentrer quelques données personnelles telles que votre taille, votre poids et votre âge. Une fois branché et correctement placé sous votre matelas, le capteur de sommeil effectuera un léger calibrage. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, le Nokia Sleep s’occupe désormais de tout. 

Utilisation et ergonomie de l’application

Durant votre nuit de sommeil, le Nokia Sleep va enregistrer vos mouvements, votre respiration, votre rythme cardiaque et même vos ronflements (via un micro intégré). En collectant toutes ses informations, le Nokia Sleep va alors déterminer un suivi précis de votre sommeil. À votre réveil, toutes les informations recueillies au cours de la nuit seront compilées et transmises à l’application Nokia Health Mate.

L'application Health Mate pour Nokia Sleep
L’application Health Mate pour Nokia Sleep

Présentées sous la forme de graphiques, d’un code couleur et d’un score de sommeil, les données récoltées permettent de comprendre, d’un simple coup d’oeil, les différents paramètres qui influencent la qualité de votre sommeil, comme la durée et la profondeur du sommeil, les interruptions, ou encore les durées d’endormissement et de réveil. Au réveil, ces différents paramètres vont permettre d’établir un « score de sommeil » sur 100 points. Dès lors, si vous avez mis du temps à vous endormir, que votre nuit a été agitée par des micros-réveils ou par des ronflements excessifs, la note de votre score final s’en verra dégradée.

Au-delà de la prise de conscience, le Nokia Sleep existe sur la promesse d’améliorer la qualité de son sommeil et vous proposera donc plusieurs conseils pour ce faire. Réduire sa consommation de café dans la journée, supprimer les écrans 1h avant le coucher, tamiser la lumière et baisser la température de la chambre à coucher,  sont d’autant de conseils qui pourront vous être donnés. L’intégration IFFT du Nokia Sleep prend alors tout son sens. En effet, il vous est possible de créer des scénarios domotiques  avec IFFT et la batterie d’objets connectés de la marque. Du contrôle des lampes au thermostat, le Nokia Sleep devient alors l’interrupteur ultime de vos nuits. Un point important sur lequel je reviendrai plus tard. 

Mon avis 

Il faut avouer que, sur le papier, le Nokia Sleep avance de belles promesses. Ayant moi-même quelques soucis en la matière (apnée du sommeil), la promesse d’une amélioration de la qualité de mon sommeil via un suivi avancé m’a clairement fait de l’oeil. Au cours de mes 2 semaines de test, j’ai pu constater la précision et la fiabilité des résultats obtenus.

Boite Nokia SleepPour un dispositif non médical et destiné au grand public, les résultats obtenus par le capteur Nokia Sleep sont globalement très bons ! De même, l’interface de l’application est claire et les différentes informations sont compilées de façon élégante et compréhensible pour qui cherche à savoir s’il a passé une bonne nuit de sommeil. Les multiples notifications de l’application pour le suivi hebdomadaire et mensuel de la qualité de votre sommeil sont aussi appréciables et donnent une bonne visibilité sur son évolution.

Néanmoins, une fois passées l’excitation de la nouveauté et la découverte du « feedback » de l’application Health Mate, l’intérêt du capteur de sommeil Nokia Sleep s’estompe très rapidement . En effet, il est, dans un premier temps, amusant de relever son score de sommeil, de voir en détail le déroulé de sa nuit et de bénéficier de quelques conseils… mais après quelques jours nuits que reste-t-il a en tirer ? Malheureusement pas grand-chose… Savoir si j’ai bien ou mal dormi est une chose, mais qu’est-ce que le Nokia Sleep peut-il faire de plus que noter mes nuits et me dire d’arrêter Netflix avant d’aller me coucher ? La grande majorité des conseils donnés par l’application sont basiques et rapidement accessibles à qui sait utiliser Google. Ces conseils ne servent, in fine, qu’à promouvoir les autres solutions domotiques de Nokia : 

« Vous manquez d’énergie dans la journée ? Faites donc du sport en vous aidant de la montre connectée Nokia Steel HR pour garder un oeil sur vos objectifs. » 

« Quelques kilos en trop ? Un surpoids peut influencer la qualité de votre sommeil. Trouvez votre poids idéal avec la balance Nokia Body. »

Voilà des exemples de recommandations qui peuvent vous être faites lorsque vous venez relever les compteurs sur votre application.

Verdict

En fin de compte, je ressors de ce test du Nokia Sleep avec un avis plus que mitigé. En lui-même le produit est bon : agréable à l’oeil et au toucher, simplicité d’utilisation , peu encombrant… le Nokia Sleep est un beau produit. A contrario, le service laisse après plusieurs jours de test, une vague impression de manque. Malgré une interface plutôt bien pensée et informative, le service fourni par l’application Nokia Heath Mate se révèle au final assez décevant par son manque de profondeur. Décevant aussi par la réponse faite à la promesse initiale et vis-à-vis de la réelle utilité de ce Nokia Sleep. Bien trop mercantile à mon goût.

3 Partages

Laurent Potelet

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire