Accueil > Quantified Self > Sport > L’iSetWatch s’invite dans le match !
iSet Watch
Sport

L’iSetWatch s’invite dans le match !

La France a une nouvelle fois échoué en finale de la Coupe Davis cette année, mais ce n’est certainement pas la faute à nos équipementiers tricolores. Après la raquette connectée de Babolat ‘Play Pure Drive’ présentée au CES 2014 et dont le succès est retentissant, c’est maintenant au tour d’une start-up française d’exposer au CES 2015 sa solution tennistique baptisée iSetWatch.

Comme son nom l’indique, l’iSetWatch est une montre connectée un peu particulière puisqu’elle est principalement destinée au tennis. Avec un design encore plus sportif et simpliste que la Sony SmartWatch 3, on peut malheureusement difficilement imaginer la porter au quotidien. Et les 6 coloris qui seront proposés n’y changent rien.

Un compteur de points avancé, mais pas un arbitre !

L’idée derrière la iSetWatch est d’aider les joueurs à compter et enregistrer leur score pendant le match. Plutôt que de s’emmêler les crayons à mémoriser le score à chaque point, la iSetWatch est un compteur au poignet, en légèrement amélioré. Leur site officiel les présente comme un e-referee (e-arbitre) – ou pas. Il ne vous dira en rien si la balle était ‘out’ ou non, il vous tiendra simplement au courant des scores. D’ailleurs, il faudra les rentrer soi-même à la fin de chaque échange, ce qui ne va pas sans déconcentrer les joueurs…

De plus, quand on sait qu’il a généralement un arbitre dans la grande majorité des compétitions officielles – y compris au niveau le plus amateur -, l’utilisation est un peu restrictive. Bref, je garderai ça plutôt comme le gadget pour la partie de tennis du dimanche aprèm.

Attention, il ne faut pas être trop réducteur, parce que la iSetWatch a quand même quelques arguments intéressantes. Grâce au Bluetooth 4.0, la montre peut être connectée au Smartphone iOS / Android de l’un ou des deux joueurs, qui ensuite peuvent décider de partager automatiquement en temps réel à leur entourage le score du match. Je l’accorde, c’est plutôt pratique – surtout quand on est parent, qu’on assiste pas aux matches de ses enfants, et qu’on les récupère après en pleurs (ou le sourire radieux). Expérience vécue… 😉 Autre avantage, le fait de pouvoir analyser sur le long terme ses performances, comme le nombre de points gagnés sur son services, son efficacité aux tie-breaks etc. Mais encore une fois, il faudra alors être vraiment assidu dans les matches du dimanche.

Avant de pouvoir crier ‘JEU, SET ET WATCH !’, il faudra quand-même débourser 129€ pour sa sortie, en avril prochain. En attendant, vous pouvez consulter notre guide des objets connectés pour le tennis.

À propos de l'auteur

Jean-Guillaume Kleis

Passionné de nouvelles technologies et webmaster à mes heures perdues, cela fait maintenant plusieurs années que je partage mes découvertes sur Stuffi, avec toujours le même plaisir !

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire