Accueil > Disconekt > Bienvenue dans le monde étrange de la cigarette électronique
Disconekt

Bienvenue dans le monde étrange de la cigarette électronique

Ils sont partout ces vapoteurs ! En seulement quelques mois, ils ont réussi à imposer un vrai style de vie alors que la majeure partie d’entre nous pensions à l’époque que c’était un simple effet de mode. Bien au contraire, la cigarette électronique attire de plus en plus de personnes et pas seulement les anciens fumeurs. Ce qui intrigue le plus les non-initiés, c’est la complexité du procédé comme du vocabulaire utilisé. Nous allons vous aider à vous plonger dans cet univers qui pourrait paraître assez étrange au premier abord.

Un montage plutôt complexe

La cigarette électronique est un instrument assez complexe. Elle contient un embout, une cartouche pour y mettre le e-liquide qui contient parfois une mèche selon les modèles, un déclencheur, un atomiseur avec une résistance ainsi qu’une batterie. Chacun de ces composants peut être acheté séparément pour pouvoir être changé en cas de besoin. Jusque là, il n’y a rien de vraiment compliqué. C’est une fois que l’on recherche l’une de ces pièces sur le web que les choses se gâtent, car les termes utilisés sont assez compliqués. À la lecture de certaines fiches produits, on se demande s’il ne faudrait pas avoir un diplôme d’ingénieur pour comprendre le vocabulaire. Faut-il choisir une résistance BVC ou BDC ? Qu’est-ce qu’un clearomizers aspire ? Il y a de quoi s’arracher les cheveux parfois. Cela manque cruellement de visibilité et de transparence avec tous ces acronymes qui n’ont même pas été traduits en français pour la plupart.

Qu’est-ce que le e-liquide ?

La première fois que l’on entend cette expression, on est assez étonné. Qu’est-ce que le e-liquide ? Après tout, s’il y a bien quelque chose que l’on ne pourra jamais numériser c’est bien la matière liquide. On comprend tout de suite que c’est un effet de style, un nom qui sonne bien et que l’on retiendra très facilement. De quoi est-il composé ? D’abord, la solution est constituée en grande partie de propylène glycol et de glycérine végétale. Ensuite, les fabricants y ajoutent différents arômes et éventuellement de l’alcool. Enfin, les flacons contiennent différents dosages de nicotine (ou n’en contiennent pas du tout) pour vous aider à arrêter de fumer. Ces diverses substances ne sont pas considérées comme nocives selon de nombreuses études scientifiques. Autre étrangeté de la cigarette électronique, c’est que vous allez pouvoir tester des parfums que vous n’auriez jamais imaginé pouvoir « vapoter » un jour et les noms des flacons prêtent souvent à rire.

Des formes vraiment étranges

L’avantage principal des cigarettes électroniques, c’est qu’elles sont plus discrètes que les cigarettes classiques. Les fabricants proposent des formes et des couleurs pour tous les goûts. Néanmoins, force est de constater que certains poussent très loin la recherche d’originalité pour inventer des produits plus qu’étonnants. Parfois, on a l’impression de voir des personnes vapoter dans toutes sortes d’objets de la vie courante (un surligneur, une clé USB) et l’on ne parle pas de ces modèles grand format avec quadruple batterie XXL qui vous donnent l’impression de vapoter dans une fusée Ariane. Bientôt, les cigarettes électroniques seront aussi des objets connectés.

Vous l’aurez compris, quand on commence à utiliser la cigarette électronique, on a l’impression de décoller pour un aller/retour sur la lune. Néanmoins, force est de constater qu’il a de plus en plus d’adeptes.

Benoit Carly

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire