Le vélo autonome arrive dans 1 an pour 500$

Le i-Bike

Alors que l’actualité dépeint l’avancée des technologies dans les voitures autonomes notamment grâce à Baidu, Google ou encore General Motors, d’autres s’intéressent à quelque chose de plus original en ce moment… Les vélos intelligents ! Et tenez-vous bien, ça pourrait vite devenir une réalité.

Ce sont 13 ingénieurs de l’université indienne de Kharagpur qui ont eu l’idée du projet i-Bike, visant à la base à venir en aide aux personnes souffrant d’un handicap moteur pour qu’elles puissent tout de même faire du vélo sans problème.

La bicyclette serait dotée d’une technologie hybride offrant 3 approches à l’utilisateur : la première permettrait un guidage automatique du vélo pour un aveugle ou un manchot par exemple, quand la seconde se concentrerait sur une propulsion automatique (par exemple pour un unijambiste). La troisième et dernière possibilité combinerait tout simplement ces deux modes, faisant ainsi fonctionner un vélo entièrement autonome ! Avec ça, des petites roues comme sur les vélos de nos enfants seraient disponibles et rétractables lorsque l’on switche avec un mode manuel, toujours présent.

Le i-Bike

L’usage du véhicule pourrait aussi bien évidemment être dédié à une personne saine souhaitant minimiser ses efforts. En indiquant sa destination par SMS (on espère qu’une app compagnon est dans les cartons), le « conducteur » avancerait grâce à une puce GPS utilisant le réseau mobile et qui serait allouée à la direction du vélo, quand des capteurs intégrés s’occuperont de détecter les obstacles et d’affiner la trajectoire. Le système pourrait aussi bénéficier aux entreprises de location de produits comme les Velib’s : les vélos iraient alors se garer sur une borne… Tout seuls, pendant que vous rentrez chez vous tranquillement.

Le i-Bike

L’expérience est toujours à l’état de prototype, mais les étudiants qui y travaillent se sentent prêts à lancer une commercialisation… D’ici 1 an et avec des prix allant de 500$ à 750$ seulement !

Bien que la deuxième option d’autonomie s’apparente plus à un simple vélo électrique, l’idée globale reste excellente et annonce déjà à quoi le futur du cyclisme pourrait ressembler dans les années à venir. Encore faut-il que les fabricants des moteurs cachés dans les machines du Tour de France ne se fassent pas doubler, car ce sont bien eux les précurseurs de cette idée 😉 Le prix plutôt abordable ainsi qu’une sortie imminente devraient aider à faire naître un nouveau marché ! (Des Allemands sont d’ailleurs déjà entrés en concurrence en présentant un concept au dernier salon EuroBike).

Source

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié Les champs obligatoires sont marqués *

Codes HTML utilisables : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>