Comment les Google Cars affrontent-elles les intempéries ?

Google Car

Ces derniers mois, la Californie a été ravagée par la sécheresse, ce qui n’a pas vraiment permis aux Google Cars de tester leur résistance à l’eau. Le mois de décembre aura donc été le baptême de la pluie pour les voitures autonomes du groupe, avec son lots de surprises…

Aviez-vous déjà remarqué qu’on ne distingue aucun essuie-glace sur les voitures sans chauffeur de Google ? Cette originalité n’est pas toujours des plus pratiques, surtout lorsqu’il se met à pleuvoir. Après des mois de sécheresse et d’incendies, la Californie se retrouve sous la pluie. Et les Google Cars aussi.

Dans son rapport mensuel de décembre sur l’évolution du développement de ses voitures, Google a évoqué pour la première fois l’arrivée d’essuie-glaces pour permettre aux sondes, capteurs et les caméras de la voiture de maintenir leur précision dans les mesures. On apprend également qu’en cas d’intempéries trop intenses (qui risquent de compromettre les mesures), la Google Car s’arrêtera automatiquement, en attendant que la pluie cesse – ou qu’un chauffeur prenne le relais.

Décembre a aussi été un mois assez rassurant pour Google qui a une nouvelle fois enregistré un mois sans accident. Cela vient donc compléter les récentes avancées de la firme de Mountain View qui fait circuler ses voitures prototypes à un rythme particulièrement soutenu.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié Les champs obligatoires sont marqués *

Codes HTML utilisables : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>